Example de bibliographie annotée

Here is an example of an Annotated Bibliography:

Note that for each bibliographical entry, there is a shorth paragraph containing relevant information focussing on the research, which was sociolects in drama. The paragraphs do not need to be in text form. You will have to write a 3-5 text on your research and add the annotated bibliography as an annex.

Annotated Bibliography

 

  • Bernstein. Langue et classes sociales. Traduction de J.C. Chamboredon. Paris : Les Éditions de Minuit, 1975.

*Notez que le texte original n'était en anglais. Ce texte aurait du être lu et résumé en anglais. 

Bernstein's study (9). Le groupe exerce une pression/régulation sur l'expression (10). Whorf et le déterminisme de la langue sur la pensée (20). Solidarité mécanique vs solidarité organique (21-48). Rôles fermés et ouverts (22-25-26-29-30-31). Langage commun vs langage formel (30). Verbalisation (32). Réponses aux énoncés (33). Les classes sociales et la vision de l'avenir (38-39-40), l'immédiat de la classe ouvrière (49) 'Fennario'. L'énoncé d'un fait (42). Le langage commun et les qualifications sociales (45). Les comportements sociales sont régis (47). Acceptation de l'autorité et défavorisation pédagogique des classes ouvrières (52). Pas de différence de classe pour les maths (53). Échec scolaire et classe ouvrière (56) 'Fennario'. Écoles de quartiers défavorisés instables et inadéquates (251-252). Codes élaborés vs codes restreints, définitions (70-71-72-107). Le code restreint renforce la solidarité (76-107) dans tout les stratifications (108). La compensation scolaire pour un manque à la maison ouvrière du point de vue des classes supérieurs? (252).

Bernstein est une sommité en sociolinguistique, et a développé une distinction entre codes élaborés et codes restreints. Il était sociologue et s'est spécialisé en sociolinguistique, et a enseigné la sociolinguistique à l'université au Royaume-Uni.

  • Bouchard, Chantal. La langue et le nombril. Saint-Laurent, Quebec : Fides, c.2002.

There is a change in the social hierarchy going from production to consumerism (201). It is the beginning of the Quiet Revolution; it brings urbanization (202). The French Canadian population of Quebec is imposed social blocks from the Anglo-Saxons and suffers stigmatization from its own elite (203). The French Canadians were peasants but are now factory workers (203). The increased contacts with English Canadians in the city makes French Canadians realize that their language is inferior (204). Desjardins voices his problem with bilingualism and states that English should be the language of Quebec (205). Parizeau, who favours French from France, fears that bilingualism, would lead to Americanization (205). The 1940s see the language of Quebec going from peasant to urban (211). Until WWII, Quebecers refused to admit that their language was anything else than French (219). The image of language changes in the 1940s and 1960s; any regional language is judged and condemned (226).

Chantal Bouchard est professeur au département de Langue et Littérature françaises depuis 1983. Elle a fait une maîtrise en linguistique à l'Université de Montréal et obtenu son doctorat de 3e cycle en linguistique à l'université Jussieu Paris VII. Sa thèse portait sur les changements analogiques.

  • Bouthillier, Guy. À armes égales. Sillery, Quebec : Septentrion, 1994.

L'anglais est la langue du commerce (16). Gravitation vers l'anglais, la langue du pouvoir (56). Le combat pour la langue augmente dans les années 70 : allures élitistes (56). Invasion, mouvement de masse pour faire accepter notre langue (59). La vision du haut par le bas (60). Le pouvoir au peuple (72-73). Le français est une langue de séparation (106).

Guy Bouthillier a été professeur au Département de science politique de l'Université de Montréal pendant une trentaine d'années. Sur la scène publique, il a été président du Mouvement Québec français de 1985 à 1993, puis président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal de 1997 à 2003.

  • Brisset, Annie. Sociocritique de la traduction. Collection Université des Discours. Longueil : Préambule, 1990.

Définitions de langues vernaculaire, véhiculaire, référentiaire et Mythique (265). La langue vernaculaire est un droit de naissance linguistique, une marque d'appartenance (265). Élargir un dialecte aux dimensions d'une langue national (265). Traduire en Québécois équivaut à une construction idéologique du Québec face à la France (266). Les Canadiens anglais ont une piètre image du français du Québec (267). L'existence de la langue confirme l'existence du peuple (268). Le Québec lutte contre la langue référentiaire; bilinguisme vernaculaire et référentiaire (269). Le français de France est impropre pour traduire l'expérience locale (270). 1968, le français de France pour une cause idéologique : une langue fanée et frigide qui s'oppose à la naturalité du Québec (271). Il y a danger d'assimilation : attraction vers les valeurs socioculturelles des tout-puissantes É.-U. Impacts des éléments intérieurs : allophones, néo-québécois, ethniques, immigrants (274). Les immigrants préfèrent l'anglais (275). L'impact du joual dans les Belles-sœurs, l'apparition des sociolectes dans le théâtre (296). Les américains ont fait face à leur joual, pourquoi pas nous? Michel Tremblay (297). Le Québec présente une plus grande ouverture que la France face à la langue (297-299). L'émergence du joual a permis l'institutionnalisation d'une dramaturgie différente du modèle de la France (300).

Annie BRISSET is a Professor and member of Faculty of Graduate and Postdoctoral Studies. 1988 - PhD Semiotics, Études littéraires, Université du Québec à Montréal (UQAM). 1980 - MA Applied Linguistics (Translation), University of Ottawa.

Modifié le: samedi, 10 mars 2018, 13:55